Association
   Revenir en haut  
Bien sûr, nos conseils ne pourront en aucun cas remplacer
l'avis d'un médecin !
 
Sujet:
[
url=#t872] 

FAQ : Nodule = Cancer ????

[/url].
dans le forum: 
Poster un nouveau sujet: 
 

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. FAQ : Nodule = Cancer ???? Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Page 1 sur 1
Avatar
Beatehors ligne
Présidente
Inscrit le: 10.10.00 |  Messages: 46177  | Carcinome papillaire...  | Carte Lguevin  | féminin  | 60+
Posté le: 23. Fév 2002, 03:00
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : Violett59, Margotte31
Répondre en citant
not-ssl
http://www.esculape.com/fmc/image/thyroidenodule.gif

NON !!!

Le fait d'avoir un "nodule" dans la thyrode ne veut pas forcment dire qu'on ait un cancer ! Bien sr, c'est la premire chose laquelle on pense quand on dcouvre ces "boules noires" l'echographie, mais en fait, il y a normement de chances pour que ce soit tout fait bnin !

Il existe trois sortes de nodules (tissu thyrodien "concentr") : les CHAUDS, qui produisent PLUS d'hormones que le reste de la glande et provoquent souvent une hyperthyrodie, les TIEDES (tissu concentr qui continue produire des hormones peu prs normalement) et les FROIDS (cellules qui ne produisent plus d'hormones du tout). Pour distinguer ces nodules, aperus l'chographie, on fait une SCINTIGRAPHIE : on injecte de l'iode faiblement radioactif et, environ un quart d'heure aprs, on regarde o il est all se fixer. Les nodules chauds l'absorbent encore mieux que le reste de la thyrode, les nodules tides de la mme manire que le reste de la thyrode, les nodules froids n'en absorbent pas (et ne "rayonnent" donc pas sur l'image, voil pourquoi on les apple "froids").

Les nodules chauds sont habituellement traits par une "cure d'iode" : puisqu'ils absorbent encore mieux l'iode que le reste de la glande, on leur donne de l'iode radioactif (une gelule qu'on avale) qui les dtruira. Pour cela, on passe plusieurs jours dans un service de mdecine nuclaire, afin de ne pas "irradier" notre entourage.

Les nodules froids sont ceux qu'il faut surveiller de prs, parce que ce sont eux qui POURRAIENT un jour dgnrer en cancer. Il y a quelques annes, on se contentait de les surveiller, ventuellement de faire une cytoponction de temps en temps, souvent pendant trs longtemps. Dans un premier temps, puisque ces nodules proviennent du fait que la thyrode ait du mal fabriquer suffisamment d'hormones et, force de s'puiser, grossit et dgnre, on peut d'ailleurs essayer de la soulager en donnant un peu d'hormones synthtiques pendant quelques mois - SI les nodules regressent, aucun danger, ils sont forcment bnins. Mais s'ils ne regressent pas, comme les mdecins se sont rendu compte qu'aprs de longues annes de surveillance, on finissait souvent par les oprer quand-mme, parce qu'ils avaient grossi, et que les moyens actuels (anesthsie etc.) font que l'opration se passe gnralement trs bien et n'est pas traumatisante du tout, on prfre maintenant oprer beaucoup plus rapidement, par prcaution.

S'il n'y a qu'un nodule isol, on ne retire gnralement QUE le nodule, ou ventuellement le lobe ; quand il y en a plusieurs, dans les deux lobes, on retire toute la thyrode. Ensuite, on remplace les hormones produites par la glande par des hormones synthtiques (Lvothyrox ou similaire), et une fois le bon dosage trouv (ce qui peut parfois prendre un certain temps), on continue vivre comme avant.

Aprs l'opration, on analyse le tissu prelev au laboratoire. Et dans la grande majorit des cas, on constate qu'il n'y avait encore RIEN de mchant : seulement 5 10 % des nodules froids oprs contiennent dj des cellules cancreuses, ce qui veut dire que dans 90 95 % des cas, on a opr AVANT qu'elles ne dgnrent !

Et mme quand on trouve un cancer, ce n'est pas "la fin du monde", loin de l : le cancer thyrodien est trs peu agressif, il se dveloppe trs lentement et reste souvent de longues annes "encapsul" dans la thyrode avant de migrer ailleurs. Et grce la particularit des cellules thyrodiennes (saines ou cancreuses) de fixer l'iode, on peut dtruire toutes les cellules encore prsentes dans le corps trs "legamment" : le patient absorbe une capsule d'iode radioactif trs fortement dose (environ 20 fois plus que pour dtruire les nodules chauds), qui provoque leur inflammation et les dtruit. En mme temps, cet iode radioactif permet aussi de "voir" les cellules restantes, puisqu'il les rend visibles la scintigraphie corps entier. La seule chose vraiment embtante dans cette cure est le fait qu'on doive rester en isolation pendant environ 5 jours, puisqu'on est lgrement radioactif, et surtout le manque d'hormones qu'on doit supporter et qui nous rend vraiment trs fatigus pendant quelques semaines : mais compar aux moyens "lourds" ncessaire pour traiter tous les autres cancers (chimiothrapie, rayons), c'est quand-mme peu de chose !

En outre, le cancer de la thyrode a une deuxime particularit bien pratique, qui permet de le surveiller et de remarquer tout de suite une possible rechute : les cellules thyrodiennes, et uniquement elles, produisent une protine particulire, la thyroglobuline, qui sert de "marqueur" : logiquement, aprs l'ablation de la glande et la destruction des dernires cellules par l'iode, la thyroglobuline devrait tre proche de zro, et donc si elle augmente, on sait qu'il y a des cellules (ventuellement malignes) qui se sont remises se multiplier - et on pourra alors vite prendre les msures qui s'imposent (scintigraphie pour les localiser, nouvelle cure d'iode etc), bien avant que cela ne devienne trop grave.

Donc, QUAND on dcouvre un cancer, on effectue une cure d'iode environ 2 mois aprs l'opration (le temps que l'organisme ait limin toutes les hormones produites par la thyrode, pour que les cellules restantes soient bien "affames" et se jettent sur l'iode radioactif), et on ne commence les hormones de substitution qu'aprs - mais ensuite, la vie continue comme si on n'avait pas eu ce cancer, sauf qu'on doit effectuer des contrles (prises de sang, echographies, de temps en temps une nouvelle scintigraphie "corps entier") un peu plus souvent.

Voil ... c'est un peu succinct comme explication (vous en trouverez beaucoup plus dans la liste des liens), mais j'espre avoir pu lever quelques doutes et angoisses !

Beate

Voir aussi :
Comment interprter une chographie ?" et La fiabilit de la cytoponction"

Nouvelles recommandations pour le suivi des nodules, de l'association des endocrinologues amricains AACE (mars 2006), en anglais : Article et "Guidelines"

Article du Dr D. Mellire, paru dans la Revue du Practicien, juin 2006 :
Nodules thyroidiens sans hyperthyroidie, que faire en 2006 ? et
discussion

Cet article de la FAQ est dj assez ancien (2002 !) - depuis, on a abandonn la scintigraphie "systmatique", on ne la fait plus qu'en cas de TSH basse (car si la TSH est normale ou haute, il est peu probable d'avoir un nodule "chaud" !). Et en 2009, la Socit Franaise d'Endocrinologie a rdig des recommandations officielles, concernant la prise en charge des nodules, trs dtailles : Lien à l'intérieur du forumNodules - Quand oprer ? Quand surveiller ?


Dernière édition par Beate le 05. Jan 2006, 13:07; édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate FAQ : Nodule = Cancer ????
Page 1 sur 1
imprimer le sujet: FAQ : Nodule = Cancer ????
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. FAQ : Nodule = Cancer ???? Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 


You cannot post calendar events in this forum
   Revenir en haut