Association
   Revenir en haut  
Bien sûr, nos conseils ne pourront en aucun cas remplacer
l'avis d'un médecin !
 
Sujet:
[
url=#t903] 

FAQ : La "défreination", c'est quoi ?

[/url].
dans le forum: 
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet FAQ : La "défreination", c'est quoi ? Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Page 1 sur 1
Avatar
Beatehors ligne
Présidente
Inscrit le: 10.10.00 |  Messages: 45942  | Carcinome papillaire...  | Carte Léguevin  | féminin  | 60+
Répondre en citant
Après un cancer de la thyroïde, pour éviter toute récidive, on donne une dose de Lévothyrox suffisamment élevée pour complètement "freiner", "supprimer", la TSH, afin que cette "thyroïd stimulating hormon" ou "thyreostimuline" ne stimule pas les quelques cellules thyro éventuellement restantes à se multiplier pour augmenter la production d'hormones naturelles (car les cellules cancéreuses, s'il en reste, se reveilleraient alors et pourraient produire des métastases).


Donc, tant qu'on est "en freination", avec une TSH en-dessous de 0,1, les cellules thyroïdiennes restantes sont complètement endormies. Mais pour vérifier s'il en reste, par une scintigraphie corps entier, elles doivent absorber de l'iode radioactif - or, quand elles sont "freinées", elles ne travaillent pas et n'ont pas besoin d'iode. Donc, on arrête le Lévothyrox pendant quelques semaines, la TSH augmente pour essayer de relancer la production d'hormones (puisque l'hypophyse, qui produit la TSH, ne "sait" pas qu'on n'a plus de thyroïde), et stimule les cellules thyroïdiennes, qui se jeteront alors goulument sur l'iode radioactif, qui permettra de les visualiser sur la scinti, et aussi de les détruire, car il provoque leur inflammation et auto-destruction (notamment lorsqu'on le donne à forte dose, la fameuse "cure d'iode").


Comme on n'arrête le Lévothyrox que quelques semaines (4, en général), les cellules sont "reveillées", mais n'auront pas le temps de vraiment se multiplier et faire des dégâts - et une fois l'examen (ou la cure) fini, on reprend le Lévothyrox, la TSH chutera progressivement et tout revient à la normale.


Mais évidemment, pendant la période de "défreination", avec une TSH qui grimpe allègrement jusqu'à 100, 140 ..., on est en très forte hypothyroïdie, avec tous les symptômes qui vont avec, ce n'est donc pas très agréable !

Depuis 2002, quand certaines conditions sont remplies, on peut remplacer la période de défreination classique par des injections de "Thyrogen" (TSH recombinante), qui fait grimper la TSH en 48 heures (et redescendre ensuite), permettant donc d'éviter cette période d'hypothyroïdie. A discuter avec le médecin !

Voir : Lien à l'intérieur du forumC'est quoi, le THYROGEN ?

Beate

Voir aussi : Combien d'arrêt de travail pour une cure d'iode?
Lien à l'intérieur du forumRégime sans sel et sans iode avant la cure d'iode
Lien à l'intérieur du forumRécits de cure d’iode

et plein d’autres articles (notamment sur le retour à la maison) dans la Foire aux questions ( Lien à l'intérieur du forumFAQ ) rubrique “cancer”.

------------------------------------------------------------------


Dernière édition par Beate le 16. Mai 2019, 08:37; édité 5 fois

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate FAQ : La "défreination", c'est quoi ?
Page 1 sur 1
imprimer le sujet: FAQ : La "défreination", c'est quoi ?
Répondre au sujet FAQ : La "défreination", c'est quoi ? Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 


You cannot post calendar events in this forum
   Revenir en haut