Association
   Revenir en haut  
Bien sûr, nos conseils ne pourront en aucun cas remplacer
l'avis d'un médecin !
 
Sujet:
[
url=t21959] 

FAQ : que faire devant des ganglions suspects ?

[/url].
dans le forum: 
Poster un nouveau sujet: 
 

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. FAQ : que faire devant des ganglions suspects ? Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Page 1 sur 1
Avatar
Beatehors ligne
Présidente
Inscrit le: 10.10.00 |  Messages: 46262  | Carcinome papillaire...  | Carte Lguevin  | féminin  | 60+
Aprs un cancer de la thyroide, au cours du suivi, il arrive qu'on constate des ganglions "un peu gros" lors de la palpitation ou l'chographie.

Pas de panique - ils ne sont pas forcment cancreux !

Bien sr, aprs un cancer de la thyrode, il faut une surveillance " vie" - non parce qu'il serait particulirement "sournois", mais parce que, contrairement aux autres cancers, il est tellement lent et peu aggressif que, s'il reste quelques cellules ayant survcu l'opration et la cure d'iode, elles mettront de longues annes avant de provoquer une rcidive.

Et donc, on vrifiera rgulirement la TG (thyroglobuline), protine produite uniquement par les cellules thyrodiennes, qui sert de "marqueur", ainsi que les anticorps anti-TG (pour s'assurer qu'ils ne faussent pas la TG) - et on fait de temps en temps une chographie cervicale.

Le problme est que l'chographie est tellement "sensible" qu'il arrive souvent qu'on voie des ganglions "un peu gros", et aprs un cancer, on a bien sr tout de suite peur que ce soit li ! Or, les ganglions, qui sont les "sentinelles" de l'organisme, peuvent grossir pour x raisons, rhume, angine, problme dentaire ... et parfois rester gros pendant un certain temps !

Un schma de TOUS les ganglions cervicaux ici : Lien à l'intérieur du forumCombien de ganglions possde-t-on ?

Pour mieux interprter une chographie des ganglions cervicaux: http://www.ultrason.com/news/KUNA_R.....glion_cervical_050907.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre (ne fonctionne plus)

(mise jour, dcembre 2012 : ce lien ne fonctionne plus - mais fort heureusement, j'avais recopi certaines parties du texte !)

Attention, ils ne parlent QUE de la taille comme critre (ils ne mentionnent PAS le rincage d'aiguille, ni de la TG en gnral, c'est dommage - apparemment, cela se base UNIQUEMENT sur les critres chographiques ...) - il ne faut pas paniquer devant les chiffres, purement statistiques, car il y a aussi pas mal d'autres critres qui jouent, la forme, la localisation ...

Voici le rsum :

Titre : Rle de lchographie devant un ganglion cervical

Citation:
EN PRATIQUE, ON RETIENDRA QUE

1) Chez un sujet porteur dun cancer de la thyrode, un ganglion suprieur 3,5 cm a toutes les chances dtre malin.

2) Un ganglion, chez un sujet porteur dun cancer de la thyrode, dont le plus grand diamtre est compris entre 3 cm et 3,5 cm, a 10 fois plus de risque dtre malin.

3) Un ganglion, chez un sujet porteur dun cancer de la thyrode, compris entre 2 et 3 cm, a 2 fois plus de risque dtre mtastatique.

4) Un petit axe dun ganglion suprieur 1 cm prsente 12 fois plus de risque dtre malin.

5) Un ganglion, dont le plus petit diamtre mesure moins de 1 cm, a 2 fois plus de chance dtre bnin.

6) Un aspect allong, dfini par un rapport grand axe/petit axe suprieur 2, est en faveur dun ganglion bnin, y compris chez un sujet porteur dun cancer de la thyrode.

7) Les ganglions situs au tiers infrieur du cou ont plus de risque dtre de nature maligne.

8) La prsence dun hile affirme, presque coup sr, la nature bnigne dun ganglion ; son absence est en faveur de la malignit sans que lon ne puisse conclure de faon fiable.

9) La prsence dune plage liquidienne affirme, pratiquement, la nature maligne du ganglion.

10) La prsence de calcifications, avant toute intervention, prouve galement la nature maligne du ganglion.

11) Certes, la ponction laiguille fine reste loutil de choix pour affirmer la nature maligne ou bnigne dun ganglion mais ltude prcise dun ganglion du cou, chez un sujet porteur dun cancer de la thyrode ou suspect de ltre, guide la ponction laiguille fine en permettant le choix des ganglions les plus suspects, selon les critres maintenant bien tablis.


Dans le rfrentiel d'oncologie des Pays de Loire ( http://www.onco-paysdelaloire.asso.fr/pro/medias/endocrino.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre ) :

Citation:
Arguments chographiques en faveur d'un ganglion :

Plutt suspect : Rond (L/S : < 2), Hypochogne, Perte du hile hyperchogne, contours irrguliers, Composante kystique, Micro-calcifications, Vascularisation priphrique et centrale, aberrante, irrgulire.

Plutt bnin : Ovalaire (L/S suprieur 2), Hyperchogne, Prsence du hile hyperchogne, contours bien limits, Vascularisation centrale (hilaire)


Voir aussi le rfrentiel de la socit franaise d'endocrinologie (2010) :

http://chirurgie-endocrinienne.net/.....ad/US_guide_final1010.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Guide de bonnes pratiques pour lusage de lchographie cervicale et des techniques cho-guides dans la prise en charge des cancers thyrodiens diffrencis de souche vsiculaire

Si l'chographie ne permet pas d'en savoir assez, un examen qui permet d'en savoir un peu plus est la cytoponction (pour analyse de quelques cellules) avec en plus un "rinage d'aiguille", analyse qui permet d'analyser la TG l'intrieur du ganglion pour la comparer celle du sang - si elle est peu prs quivalente (basse), rien craindre, si elle est nettement plus haute, le ganglion contient des cellules thyrodiennes (vraisemblablement cancreuses), il faut oprer.

Cet examen n'est pas toujours bien connu, or il peut viter pas mal d'oprations inutiles, puisqu'il permet de distinguer de faon assez nette entre ganglions bnins et malins !

Consensus franais sur la prise en charge des cancers thyrodiens (2007)
Consensus europen (2006) sur le traitement et suivi du cancer differenci de la thyroide

Citation:
Moyens de surveillance aprs le traitement initial
Examen clinique et chographie cervicale. Lexamen clinique nest pas trs sensible pour la dtection de la maladie persistante ou en rechute dans le cou. Lchographie cervicale est un examen oprateur-dpendant, et une priode dapprentissage peut amliorer les performances individuelles. Elle est plus sensible que la palpation et est utilise en routine pour vrifier les chanes ganglionnaires et le lit thyrodien. Elle peut dtecter des ganglions aussi petits que 2-3 mm de diamtre. Lhyperplasie ganglionnaire bnigne est frquente. Pour un ganglion de plus de 5mm dans son plus petit diamtre qui persiste au del de plusieurs mois, la spcificit de lchographie cervicale est amliore par ltude des caractristiques chographiques et par la ralisation dune ponction cho-guide laiguille fine avec aspiration pour cytologie et pour dosage de la Tg dans le liquide daspiration. Tout ganglion de moins de 5 mm de diamtre ne justifie quune description dtaille et un contrle priodique par chographie, et de rassurer le patient.


Diffrents articles assez rcents qui confirment l'utilit et la fiabilit de cette analyse !

http://jrm07.ujf-grenoble.fr/pdf/co.....ns_affichees/Borel_AL.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
http://dossier.univ-st-etienne.fr/l.....revue/2006/pdf1/TAIEB.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Citation:
DOSAGE DE LA THYROGLOBULINE DANS LE LIQUIDE DE RINAGE
Au dcours de la cytoponction, le rinage de laiguille avec un faible volume deau strile permet de raliser un dosage de Tg. Ce dosage a une trs grande sensibilit dans le diagnostic de mtastase ganglionnaire et complte trs utilement lanalyse anatomopathologique parfois non contributive du fait de prparations pauci-cellulaires


Beate


Dernière édition par Beate le 11. Mar 2015, 11:23; édité 5 fois

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate FAQ : que faire devant des ganglions suspects ?
jamphors ligne
Inscrit le: 04.11.06 |  Messages: 228  | Cancer pap. + paraly...  | Qubec  | féminin
Merci, Bate !

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: jamp
Avatar
Beatehors ligne
Présidente
Inscrit le: 10.10.00 |  Messages: 46262  | Carcinome papillaire...  | Carte Lguevin  | féminin  | 60+
Répondre en citant
Bonjour,

je rajoute le lien vers le rsum d'une confrence sur l'chographie, par le Dr Jean Tramalloni, radiologue parisien et grand spcialiste de l'chographie de la thyrode, mai 2009 :

Echographie.pdfLien à l'intérieur du forum qui ouvre une nouvelle fenêtre

Il parle d'abord de l'chographie de la thyrode (nodules etc), mais ensuite, galement de la surveillance post-cancer et des critres de suspicion des ganglions.

Citation:

Critres forts de malignit pour les ganglions :
- Vascularisation non centrale, parse
NB. Le hile central normal est chogne et vascularis, la vascularisation du hile est donc normale)
- Microcalcifications
- Hyperchognicit (ressemble au tissu thyrodien normal)
- Zones kystiques lintrieur du ganglion

Critres faibles de malignit pour les ganglions :
- Taille (plus petit diamtre suprieur 8 mm nest pas un critre de suspicion fort)
NB. Les ganglions mtastatiques rcurrentiels sont souvent de petite taille (<1cm)
- Forme arrondie
- Perte du hile (il faut garder lesprit que 40% des ganglions normaux nont pas de hile visible; a contrario, si le hile est prsent, cest un excellent signe : ganglion normal sauf en cas de micromtastases).

(...)

La sensibilit de lexamen chographie + analyse de la Tg est proche de 100%.

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
Avatar
Beatehors ligne
Présidente
Inscrit le: 10.10.00 |  Messages: 46262  | Carcinome papillaire...  | Carte Lguevin  | féminin  | 60+
Un article sur la cytoponction des ganglions suspects, lors de la surveillance des cancers de la thyroide (Lettre de la Thyroide, 2012) :

http://www.sfendocrino.org/_newslet.....wsletter_thyroide_05.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Citation:
Quelles indications pour la cytoponction des ganglions lors de la surveillance des cancers thyrodiens diffrencis ?

Laurence Leenhardt (Paris)

Des recommandations europennes, franaises et amricaines ont t publies pour la prise en charge des cancers thyrodiens diffrencis de souche vsiculaire (1-5). Elles ont permis de proposer une prise en charge rationnelle base sur le niveau de risque des patients. On distingue les patients trs faible et faible risque (pT1, T2, N0, Nx), dont le risque de rcidive est de 2 3 %, les patients risque intermdiaire prsentant une atteinte ganglionnaire N1 quel que soit le pT, dont le risque de rcidive est plus lev (de lordre de 18 20 %), et enfin les patients haut risque de rcidive locale (pouvant atteindre 60 %) et de mtastases distance. Lchographie cervicale, associe au dosage de thyroglobuline (Tg) sous stimulation, apparat comme le meilleur examen de dtection de ces rcidives. Laspect des ganglions observs lors de lexamen va conditionner lindication de la cytoponction ganglionnaire. Cette ponction doit systmatiquement tre associe un dosage de Tg in situ afin de documenter avec certitude la mtastase ganglionnaire. Celle-ci peut correspondre une simple persistance chez un patient dont le curage a t incomplet ou simplement non ralis, ou bien une authentique rcidive. Ces adnopathies mtastatiques sont le plus souvent homolatrales la tumeur, prfrentiellement dans le secteur VI, et en IIa, III et IV, plus rarement dans le secteur V.

Ltude des 7 critres suivants doit tre systmatique pour la caractrisation des formations ganglionnaires : taille, forme, chognicit, hile, microcalcifications, kystisation, distribution de la vascularisation. Les critres les plus spcifiques de lorigine thyrodienne dune adnopathie sont la prsence de microcalcifications (ou ponctuations hyperchognes) et/ou de zones kystiques et/ou une chostructure rappelant le tissu thyrodien (ganglion hyperchogne) et/ou une vascularisation priphrique et centrale.

Une adnopathie est considre comme fortement suspecte si elle prsente au moins 1 de ces 4 critres.

En revanche, un ganglion bnin est dfini par un hile hyperchogne et/ou une vascularisation centrale hilaire sans vascularisation priphrique, et par une absence des 4 critres majeurs de suspicion.

La cytoponction utilise des aiguilles fines (25 27 G). Loprateur doit tre entran. Il faut viter ce geste en cas de troubles de la crase sanguine. Si la cytoponction est indispensable, un traitement prventif et des prcautions sont prvoir avec lhmatologue. De mme, des prcautions sont prendre en cas de traitement par antivitamine K ou par antiagrgant, avec valuation des risques et des bnfices.
Un schma chographique de reprage de la structure ponctionner porte de vue, les prcautions habituelles dasepsie seront respectes et de 1 3 passages laiguille fine seront raliss avec talement, schage lair et coloration de MGG des talements (ou utilisation de milieux liquides).

Le compte-rendu doit indiquer si le matriel est satisfaisant ou non pour permettre un diagnostic et indiquer le rsultat :
- prlvement non satisfaisant : constitu de globules rouges sans matriel lymphode ni cellules pithliales ;
- adnopathie ractionnelle : prsence de lymphocytes, de macrophages corps tingibles et de plasmocytes sans cellules pithliales ;
- adnopathie maligne : le plus souvent mtastase dun carcinome thyrodien de souche vsiculaire, mais mtastase ganglionnaire dun autre type de cancer possible bien que rare. Elle se dfinit par la prsence de cellules pithliales atypiques.

Les critres chographiques de malignit de ces ganglions sont donc bien connatre afin de slectionner les indications de cytoponction.
Les adnopathies qui prsentent au moins 1 des caractristiques suivantes doivent imprativement tre ponctionnes :
des microcalcifications ;
et/ou une ou des zone(s) kystique(s) ;
et/ou une vascularisation priphrique et/ou mixte priphrique et interne anarchique (sauf contexte infectieux vident) ;
et/ou un ganglion hyperchogne rappelant le tissu thyrodien.

Les 3 critres chodoppler suivants sont individuellement peu discriminants, mais leur association doit faire considrer une cytoponction avec dosage in situ de Tg selon le contexte (niveau de risque, taux de Tg) :
petit axe ≥ 8 mm ;
et rapport L/S < 2 ;
et absence de hile.

Les critres suivants sont trs fortement vocateurs de bnignit et ne doivent pas conduire la ralisation dune cytoponction :
absence des 4 critres majeurs de suspicion ;
et hile hyperchogne et/ou vascularisation centrale hilaire sans vascularisation priphrique et/ou chirurgie non envisageable.

Le prlvement pour dosage de Tg intraganglionnaire se fait par le rinage de chaque aiguille de ponction dans un volume de 1 ml (en cas de passages multiples pour un mme ganglion, les diffrentes rinures daiguilles peuvent tre recueillies dans un mme tube) :
soit avec du srum sal physiologique (0,9 % NaCl) ;
soit avec le tampon du dosage ou un pool de srum Tg free fourni par le laboratoire qui effectue le dosage.

Le dosage de Tg in situ est ralis laide dune mthode de dosage de type immunomtrique, calibre sur le standard CRM 457 (sensibilit fonctionnelle entre 0,1 et 1,0 g/l) [4]. Les rsultats en ng/cytoponction expriment la quantit de Tg prsente dans le liquide de rinage de laiguille utilise pour la ponction (1 ml par aiguille rince). Il ny a pas de corrlation entre le taux de Tg srique et le taux de Tg dans le ganglion.

Il ny a pas de contamination significative par la Tg srique ni dinterfrence due aux auto-anticorps anti-Tg (Ac anti-Tg) dans le dosage sur le liquide de rinage. Il nest donc pas ncessaire de doser les Ac anti-Tg dans le liquide de rinage.

Il est recommand dassocier toute ponction de ganglion suspect de mtastase dun cancer de la thyrode un dosage de Tg sur liquide de rinage daiguilles (4). Si plusieurs adnopathies sont suspectes dans un mme territoire, la ponction dune seule suffit.

Lintrt majeur du dosage de Tg in situ rside dans le cas des ganglions kystiques, lorsque la cytoponction est paucicellulaire : la cytologie tant alors prise en dfaut, le dosage de Tg in situ se rvle trs informatif.
Dans le cas de cancers peu diffrencis, les valeurs de Tg in situ sont en gnral plus basses (ou ngatives selon les quipes), constituant alors des faux ngatifs.

Associer le dosage de Tg in situ la cytologie amliore la sensibilit de 91 100 %. La spcificit est de 96,2 % et la valeur prdictive positive de 97,2 % au seuil de 1 g/l.

Le seuil de dcision appliqu est variable selon les tudes. Il doit tre reli la sensibilit fonctionnelle du dosage. Le consensus recommande (5) :
Tg <1> 10 ng/cytoponction : en faveur de la prsence de tissu tumoral.

Le problme des petites images ganglionnaires : si on reconnat lchographie une sensibilit diagnostique correcte, on lui reproche souvent ses faux positifs qui font courir le risque de ponctionner de faon inutile des ganglions bnins, ce qui reprsente une source danxit pour le patient. On a rapport jusqu 38 % de faux positifs dans la srie de Castagna (6). L'interprtation des diffrents critres chographiques de suspicion de malignit des ganglions est d'autant plus difficile que les ganglions dcrits sont de petite taille. Les ganglions normaux mesurant moins de 8 mm sont trs souvent arrondis et sans hile hyperechogne. Les experts saccordent pour dire (5) :
quil est dconseill de ponctionner sytmatiquement des ganglions dont le petit diamtre est infrieur 5-7 mm ;
quil est licite de les ponctionner si le taux de Tg srique est anormal et s'ils saccompagnent dau moins 2 critres chographiques de suspicion de malignit.

Sils ne sont pas ponctionns, une chographie de contrle est prconise pour s'assurer qu'ils ne progressent pas et qu'aucun critre chographique de suspicion de malignit n'apparat. Plusieurs publications rcentes insistent sur la faible volutivit de ces images lorsquelles sont simplement surveilles (7). Le dlai de l'chographie de contrle est de 6 12 mois, adapter au risque de rcidive (pTNM initial et rvaluation du risque au bilan 6 12 mois aprs le traitement initial) et aux autres critres que sont le nombre de ganglions initiaux envahis, lexistence de ruptures capsulaires et le taux de Tg srique.

En conclusion, les indications de la cytoponction ganglionnaire doivent se fonder sur un examen chographique de qualit. La constatation de petites images ganglionnaires non univoques ne reprsente jamais une urgence diagnostique et doit plutt inciter une attitude initiale de surveillance.

Rfrences bibliographiques

1. Cooper DS, Doherty GM, Haugen BR et al. Management guidelines for patients with thyroid nodules and differentiated thyroid cancer. Thyroid 2006;16:109-42.
2. Pacini F, Schlumberger M, Dralle H et al. European consensus for the management of patients with differentiated thyroid carcinoma of the follicular epithelium. Eur J Endocrinol 2006;154:787-803.
3. Cooper DS, Doherty GM, Haugen BR et al . Revised American Thyroid Association management guidelines for patients with thyroid nodules and differentiated thyroid cancer. Thyroid 2009;19:1167-214.
4. Borson-Chasot F, Bardet S, Bournaud C et al. Guidelines for the management of differentiated thyroid carcinomas of vesicular origin. Ann Endocrinol (Paris) 2008;69:472-86.
5. Leenhardt L, Borson-Chazot F, Calzada M et al. Good practice guide for cervical ultrasound scan and echo-guided techniques in treating differentiated thyroid cancer of vesicular origin. Ann Endocrinol (Paris) 2011;72:173-97.
6. Castagna MG, Brilli L, Pilli T et al. Limited value of repeat recombinant human thyrotropin (rhTSH)-stimulated thyroglobulin testing in differentiated thyroid carcinoma patients with previous negative rhTSH-stimulated thyroglobulin and undetectable basal serum thyroglobulin levels. J Clin Endocrinol Metab 2008;93:76-81.
7. Robenshtok E, Fish S, Bach A, Domnguez JM, Shaha A, and Tuttle RM. Suspicious Cervical Lymph Nodes Detected after Thyroidectomy for Papillary Thyroid Cancer Usually Remain Stable Over Years in Properly Selected Patients. J Clin Endocrinol Metab 2012;97:2706-13
.

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate Article : cytoponction des ganglions aprs cancer thyroide
Page 1 sur 1
imprimer le sujet: FAQ : que faire devant des ganglions suspects ?
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. FAQ : que faire devant des ganglions suspects ? Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 


You cannot post calendar events in this forum
   Revenir en haut