Association
   Revenir en haut  
Bien sûr, nos conseils ne pourront en aucun cas remplacer
l'avis d'un médecin !
 
Sujet:
[
url=t58896] 

Vers une hypothyroidie ? Cas de ma fille, 14 ans

[/url].
dans le forum: 
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet Vers une hypothyroidie ? Cas de ma fille, 14 ans Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Page 1 sur 1
Samsarahhors ligne
Inscrit le: 30.01.19 |  Messages: 1
Répondre en citant
Bonjour,
Ma fille est en errance mdicale depuis deux ans. En effet, il y a deux ans, ma fille s'est plaint d'eruption cutane svres, puis de maux dans la zone pigastrique. Cela a fini avec une pancratite aigue au bout de deux mois. Personne ne l'a venu venir, sauf notre mdecin traitant. La cause de la pancratite est un mystre, chacun y va de sa thorie. L'officielle est qu'elle aurait t cause par un mycoplasme. Traitement josacyne, mais une semaine plus tard, elle a fait une hpatite. Pareil, personne ne comprend, tout le monde a sa thorie.
Deux mois plus tard, rebelote, des intenses douleurs pigastriques, une fatigue intense, toujours des pb de peau (urticaire, prurit), et des douleurs musculaires (d'aprs ma fille aussi osseuse) intenses galement. Perte de cheveux ou trs secs, grosse transpiration nocturne, rtention d'eau l't, ne supporte plus la lumire, cphales, et souvent des gonflements au pieds, au mains (avec sensation de brulures). Mais le pire sont ses douleurs invalidantes au niveau pigastrique. D'hopitaux en hopitaux, nous avons fini chez le gastro enterologue Clocheville. 6 mois d'analyse diverses et varies pour en conclure que son pancras a t traumatise, (car il est blanc), que sarah a dvelopp une sensibilit accrue la douleur du au traumatisme du choc de la pancratite, et que tout ce qu'elle developpe est psychosomatique. ELle fut mise sous laroxyl , psychothrapie. Sachant qu'entre temps, elle est devenue une vraie peste irritable, colrique. Je ne reconnaissais plus ma fille. Bon ok, psychothrapie, osthopathie et hypnose. Les psy disent tout va bien, mais que les douleurs ne sont pas normales.
Entre temps, sarah manque bcq l'cole, refait des stages l'hopital pour calmer les douleurs, mais on finit toujours avec le doliprane et l'ibuprofne. Si le nubain sous perf la calme, c'est parce que c'est psychosomatique.
un an avec du doliprane forte dose, avec neuroleptique, anxiolitique etc... entre temps sarah m'a fait deux abcs dentaires et une alvolite. La petite n'en pouvait plus des douleurs.
On me dirige vers la maladie de lyme , ngatif mais trait au cas o (car sarah fait toujours soit un peu de fivre 38, soit elle fait 36). Puis, elle est positive au test de la sueur (donc test mucoviscidose qui sera ngatif mais elle est porteuse saine) pour ensuite faire le test gntique de la pancratite chronique (qui revient ngatif).
On arrive aller Robert Debr pour les douleurs afin qu'elle prenne sa scolarit avec le sapad. On arrive grer en lien avec son medecin. Avec enfin des antalgique niveau deux (merci robert debr). Et l paf, il y a 2 mois, elle a trs mal pour boire et manger, perte de 10 kg, crise ++++, vomissement, impossibilit de faire pipi, constipation urticaire oedeme, douleurs musculaires, malaise. Deux tours aux urgences, antalgiques ++ . Rien ne calme, tout devient pire. Impossible d'aller l'cole. Personne ne comprends. Et paf, crise d'pilepsie, 10 jours d'hospitalisation; grave carence vitamine D, Phosphore et calcium.

Donc on en arrive faire le test gntique de la maladie de fabry (en attente de rsultats). TOut ceci serait psychosomatique. On me parle d'hospitalisation psychiatrique intensive. La fivre, l'urticaire, les douleurs musculaires, les douleurs pour ingrer, le fait qu'elle a ses rgles irrgulires, sa perte de poids rapide, le fait qu'elle est frigorifie, qu'elle a perdu beaucoup de cheveux, la peau blanche, blafarde, l'puisement et surtout l'impossibilit de dormir (car la nuit, elle dort soit trs mal, soit elle ne dort pas cause des douleurs), et qu'elle dort le jour. C'est dans sa tte. Bon, bon, ok. Le psychiatre cmpp qui doit la prendre en charge, de son cot, demande : au fait, avez vous fait des investigations digestives et dosage hormonal??? oui et non .- et si on recommenait mais cette fois ci sans oublier la T4.

Ainsi, grace ce docteur, ma fille a eu un bon de sortie d'hopital. Sauf qu'au moment de partir, il y a eu les rsultats (et elle a failli rester l'hopital, mais j'ai dit stop). Elle a une t4 "lgrement en dessous des normes". Elle devait faire imprativement le lundi une pds .

J'ai reu les rsultats et j'espre une vraie piste. Pour enfin arrter le cercle vicieux de l'errance mdicale. On en tombe fou, c'est clair.

TSH 3 ultra : 2.09 uUI/ml (0.36-5.80)
T4 libre : 0.9 ng/dl (0.79-1.49) soit 11.52 pmol/l (10.11-19.07)
cortisolmie 14 ug/dl (2.5-28.6)
fertilit FSH 2.2 mui/ml
lh 5.7 mui/ml
prolactine 24 ng/ml (3-14.4)

estradiol 153 pg/ml


Donc, je ne comprends pas la prolactine . Elle a des complments en calcium et phosphore, et une ampoule de vitamine D prise en hopital et un traitement IXPRIM pour les douleurs.

Pensez vous que la thyroide ou l'hypophyse drgle, c'est le cas de le dire, le corps de ma fille ? TIendrait on le bon bout? parce que jusqu' prsent, personne, mais vraiment personne n' a t voir ce cot l?

Bien vous. Merci beaucoup

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Samsarah Vers une hypothyroidie ? Cas de ma fille, 14 ans
Domi34hors ligne
Membre bienfaiteur
Inscrit le: 06.05.18 |  Messages: 319  | 50+
Répondre en citant
Bonsoir Samsarah
Les problmes de ta fille ne sont certainement pas attribuables a un dsordre thyroidien
Je comprends bien que a te soulagerait car cela signifierait une possibilit de traitement assez simple, malheureusement dans le cas de ta fille il faut chercher dautres pistes
La baisse de la T4 accompagne souvent les tats pathologiques graves sans quon puisse pour autant parler dhypothyroidie (la tsh reste alors souvent normale) comme si lorganisme se mettait en scurit
Quant la prolactine ses rsultats sont peine au dessus de la norme ce qui nest pas significatif car sujets variation selon le stress....
Attend les rsultats pour la maladie de Fabry car les symptmes de ta fille sen rapprochent mais jespere pour elle que ce sera ngatif
Bon courage vous 2
Domi

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Domi34
Page 1 sur 1
imprimer le sujet: Vers une hypothyroidie ? Cas de ma fille, 14 ans
Répondre au sujet Vers une hypothyroidie ? Cas de ma fille, 14 ans Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 


You cannot post calendar events in this forum
   Revenir en haut